Communiqué de presse national publié le 18 novembre 2013

Un pas vers la chronothérapie personnalisée pour le traitement du cancer


La chronothérapie des cancers consiste à administrer les traitements à une heure optimale. En effet l’efficacité des médicaments anticancéreux peut doubler, et leur toxicité diminuer de cinq fois selon l’heure d’administration, car l’organisme est régi par des rythmes biologiques précis. Cependant, il existe d’importantes différences de rythmes biologiques entre les individus que la chronothérapie ne savait pas encore prendre en compte. Une étude internationale menée chez des souris et coordonnée par des chercheurs de l’Inserm, du CNRS et de l’université Paris-Sud1 vient d’ouvrir la voie à la personnalisation de la chronothérapie.