Réduction active des excitations NVH d’une machine électrique par la stratégie de commande

Maud GEOFFRIAULT
Thesis defended on March 02, 2015, 2:00 PM at CentraleSupelec (Gif-sur-Yvette) Amphi F3-05

Les travaux de cette thèse s’inscrivent dans le contexte du développement de groupes motopropulseurs électriques pour véhicules automobiles. Ces développements ont mis en lumière les problématiques liées aux phénomènes acoustiques et vibratoires des machines électriques, spécifiques à l'application automobile. L'objectif de ces travaux est la mise en place de lois de commande dédiées à la réduction d'harmoniques de courant à l'origine d'harmoniques vibratoires.
Pour cela, les différents éléments du système ont été modélisés, puis les paramètres du modèle électrique de la machine ont été recalés au moyen de mesures expérimentales.
Deux stratégies de commande ont ensuite été développées puis mises en place. D'une part, un régulateur dédié à l'harmonique de courant visé a été synthétisé par optimisation Hinfini. D'autre part, la modélisation de l'origine de cet harmonique comme provenant d'un signal perturbateur externe a permis la compensation de celui-ci au moyen d'un observateur. La robustesse des lois de commande a été analysée vis-à-vis des variations des modèles nominaux.
L'efficacité de ces deux stratégies sur la réduction des harmoniques de courant visés et des harmoniques vibratoires correspondants a été validée expérimentalement sur banc d'essai.

Composition du Jury :

M. Michel BASSET                           Université de Haute-Alsace              Rapporteur

M. Dominique BEAUVOIS                  CentraleSupélec                                 Professeur - Co-encadrant

M. Demba DIALLO                              Université Paris-Sud                           Examinateur        

M. Gwennaël FAVENNEC                   Ingénieur Renault                               Ingénieur – Co-encadrant

M. Emmanuel GODOY                        CentraleSupélec                                 Professeur – Directeur de la thèse

M. Mickaël HILAIRET                          Université de Franche Comté           Rapporteur

M. Louis HUMBERT                             Ingénieur BMW                                  Examinateur

M. Vincent LANFRANCHI              Université Technologique   de Compiègne            Examinateur