Réseaux de multidiffusion avec coopération interactive entre récepteurs

Victor EXPOSITO
Soutenance de thèse de doctorat le 7 Février 2018, 10h00 à CentraleSupelec (Gif-sur-Yvette) Amphi F3-06

La présente thèse s’intéresse aux communications descendantes, plus spécifiquement aux canaux de multidiffusion, pour lesquels un émetteur diffuse un message commun destiné à tous les utilisateurs d’un groupe. Pour que le débit ne soit pas limité par le plus faible utilisateur en terme de qualité de canal, différentes solutions reposant sur des techniques entrées multiples sorties multiples massives ou multi-débit ont été proposées dans la littérature. Cependant, si tous les utilisateurs souhaitaient obtenir le même niveau de qualité, le plus faible utilisateur établirait le débit et/ou nécessiterait une quantité de ressources démesurée, ce qui impacterait tout le groupe. Les études récentes portant sur les communications d’appareil à appareil ouvrent la voie à la coopération entre utilisateurs proches, ce qui pourrait bénéficier à tous les utilisateurs, en garantissant le même niveau de qualité tout en maintenant un faible coût en ressource et en énergie. C’est pour ces raisons que cette thèse s’intéresse aux canaux de multidiffusion avec coopération entre récepteurs. La théorie de l’information formalise l’étude de ces réseaux et fournie des bornes universels portant sur le débit transmissible. Le plan de coopération proposé se base sur une superposition appropriée d’opérations de compresse-relaie (CF) et décode-relaie (DF), et il est prouvé que ses performances surpasse celles des plans de coopérations non-interactifs pour le scénario à deux récepteurs. Les propriétés de la coopération interactive émergent de l’asymétrie de construction du plan de coopération, ce qui permet d’adapter l’ordre des CFs et DFs en fonction de la qualité du canal. L’idée derrière cette interaction, les intuitions concernant les points clés de la construction, et des résultats numériques sont donnés pour des réseaux de petites tailles. Des simulations au niveau du système illustrent le gain potentiel que la coopération entre récepteurs pourrait apporter pour des réseaux de plus grandes tailles.

Devant le jury composé de :

M. Bruno CLERCKX

 Professeur Associé

 Imperial College London (Rapporteur)

M. Nicolas GRESSET

 Ingénieur de Recherche

 Mitsubishi Electric R&D Centre Europe (Co-Directeur de thèse)

Mme Mari KOBAYASHI

 Professeur

 CentraleSupélec (Examinateur)

M. Ramesh PYNDIAH

 Directeur de Recherche

 IMT Atlantique (Examinateur)

M. Sheng YANG

 Maître de Conférences

 CentraleSupélec (Directeur de thèse)

M. Abdellatif ZAIDI

 Professeur Associé

 Université Paris-Est Marne-la-Vallée (Rapporteur)