Speaker: 
Victor Manuel Ramirez Rivera
Date: 
Fri, 05/16/2014 -
10:30 to 12:30
Lieu: 
Salle des séminaires du L2S (C4.1)
Résumé/Abstract: 
Dans de nombreux réseaux, la régulation efficace du transfert d'énergie entre les sous-systèmes de production, de stockage et d'utilisation demeure un sujet difficile à traiter. Dans cette thèse on a proposent une nouvelle stratégie pour atteindre cet objectif, ainsi que sa mise en œuvre. Le dispositif est appelé routeur d'énergie dynamique (RED), parce que, contrairement à la pratique actuelle, l'asservissement de l'écoulement de puissance se fait sans s'appuyer sur des hypothèses stationnaire. Une hypothèse clé pour le bon fonctionnement du RED est que la dissipation du système est négligeable. Toutefois, en présence de pertes en ligne le RED initial n'est plus opérationnel, car il est base sur l'hypothèse clé de non dissipation des interconnections. Dans ce travail, un nouveau RED prenant en compte la présence de pertes est proposé. Des preuves de l'amélioration des performances sont présentées en simulation comme en expérimentation. Un complément de ce travail a été réalisée sur l'estimation des paramètres d'une pile à combustible du type Polymer Exchange Membrane (PEM) dans le but de concevoir un estimateur convergeant sur un grand domaine (convergence globale). Ce dernier utilise des principes d'immersion et d'invariance développés récemment dans la théorie des asservissements.
Membres du jury Directeur de thèse Romeo Ortega Directeur de recherche CNRS (L2S) Co-encadrant Olivier Bethoux Maître de conférences HDR (LGEP) Rapporteurs Malek Ghanes Maître de conférences HDR (ENSEA) Mohamed Becherif Maître de conférences HDR (FCLAB) Examinateurs Dorothée Normand-Cyrot Directeur de recherche CNRS (L2S) Robert Griño Directeur de recherche (UPC) Membre invité Elena Panteley Chargé de recherche CNRS (L2S)